Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur L’équipe Equipe pluridisciplinaire de médecins (médecins de la douleur, rééducateur et psychiatre), infirmières, psychologues et secrétaire. Discipline Missions Champ d’intervention L’évaluation et le traitement de la douleur consiste en la prise en charge globale des douleurs chroniques (évaluation, thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses, évaluation psychosociale) et des douleurs aiguës rebelles (évaluation, traitements médicamenteux et techniques d'antalgie neurochirurgicales, radiologiques, anesthésiques). Evaluation et suivi des patients douloureux chroniques en ambulatoire. Prise en charge en hospitalisation de jour ou de semaine des douleurs complexes neuropathiques, cancéreuses, rhumatologiques ;           réalisation de sevrage en morphine, en antalgiques pour les céphalées par abus de médicaments. Consultation et réunions pluridisciplinaires avec les équipes de neurochirurgie, de radiologie, de réadaptation fonctionnelle, des explorations neuromusculaires et d’un médecin psychiatre. Organisation de l'accès à des gestes techniques d'antalgie : anesthésiques, radiologie interventionnelle, techniques neurochirurgicales d'antalgie. Aide à la prise en charge de la douleur dans les autres services. Formation des équipes. Recherche. Patients suivis ou non au CHU Relais avec les consultations douleur du Réseau Douleur Franche-Comté : Pontarlier, Dole, Lons-le-Saunier, Saint-Claude, Vesoul, Montbéliard, Belfort. Pathologies et populations concernées Les pathologies prises en charge dans le Réseau concernent, par exemple : - les douleurs cancéreuses pour lesquelles il existe encore : • une mauvaise utilisation des morphiniques • une opiophobie et des surestimations des effets adverses • une résistance aux morphiniques avec nécessité d'une prise en charge par des techniques de radiologie interventionnelle, neurochirurgicale ou d'anesthésie • un manque de formation sur l'utilisation de ces produits - les lombosciatiques et lombalgies de toutes étiologies : accident de travail, arthrose, post-opératoire, … - les céphalées, migraines, algies vasculaires de la face, CCQAM, névralgie d'Arnold, … - les douleurs neuropathiques, névralgies faciales, séquelles post-opératoires, pathologies neurologiques, … - les syndromes douloureux chroniques rebelles aux traitements classiques, non cancéreux, pour lesquels il existe : • un défaut de diagnostic de certains mécanismes douloureux (ex. : douleurs neurogènes) • des relations difficiles avec les malades, dont la plainte n'est pas reconnue • une absence d'évaluation globale par une insuffisance de prise en compte des facteurs psycho-sociaux • une multiplication des examens complémentaires et des avis médicaux, parfois divergents, source de difficulté et    d'aggravation du syndrome douloureux chronique • une multiplication de propositions thérapeutiques sans stratégie homogène
Réseau Douleur Franche-Comté | © 2007-2012